home  
Accueil/News
Identification
Escortes TS
Galeries TS
Chat TS
Rencontres TS
Topliste TS
Liens
Forum
FAQ
Zone Membres
Webcams
 
Langues
English German French

Bannières à louer, 200 EUR/mois contact: webmaster@trans-girls.com

Marre de la pub? Devenez Membre privilégié!
Webmaster E-Mail
webmaster@trans-girls.com
Sponsor
ESCORTES TS
Rechercher
Evaluations, Màj
Hit parade
Ajouter une escorte

Choisir le pays:
Suisse 340 
France 886 
Allemagne 56 
Grande Bretagne 99 
Pays Bas 10 
Italie 61 
Autriche 47 
Espagne 54 
Portugal 
Belgique 35 
Luxembourg 17 
Russie 
Bulgarie 
USA 
Ukraine 
Finlande 
Danmark 
Roumanie 
Thailande 
Hong Kong 
Irlande 
Singapour 
Philippines 
Chine 
Malaisie 
Grèce 
Australie 
Suède 
Hongrie 
Tchéquie 
Turquie 
Menu des membres
Quitter trans-girls.com
Effacer l'utilisateur
Viagra-Cialis-Levitra

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Auteur Message
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 25 Mai 2017 - 18:56



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

Un nouveau site de rencontres thaïlandais

Voici l'information qui circule chez les punters en recherche de ladyboys. Le lien donne accès directement à la page des ladyboys : https://fanfinfin.com/fan/list?field_gender_target_id%5B%5D=3

Inconvénients :
- le site est rédigé en Thaï sans possibilité de choisir sa langue. Pour contourner la difficulté, ouvrir les pages avec Chrome et demander une traduction. Pour info ladyboys est traduit par le terme "2 filles", en l'occurence "fille II" dans ce site. Si pas de serpent, le ladyboy ets opérée, s'il y a un serpent, ça veut dire qu'elle a encore ce que vous savez.
- le site est récent et surtout centré sur la région de Bangkok. Les ladyboys ne précisent pas forcément leur position géographique exacte (qui se rapproche de la station de métro à certains endroits) ou alors le moteur de recherche ne fonctionne pas correctement. Il n'ya aps de possibilité de filtrer ses recherches en sélctionnant une tranche d'âge).
PS : je viens de trouver un système de recherche géographique. La page affiche uen carte google, puis il faut cliquer sur un point. Cependant, on ne peut pas trier entre les ladyboys et les autres catégories (18 catégories sexuelles possibles).





Avantages :
- la plupart des ladyboys donnent un contact direct numéro de téléphone et/ou Line (éventuellement whatsapp).
- les prix sont inférieurs à ceux demandés dans es bars et même à ceux que j'indiquais comme étant les prix marchés (on trouve de spropositions entre 500 et 1000 baht sur Bangkok).

A explorer ou à utiliser sur une tablette une fois sur place.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 31 Oct 2017 - 21:17



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

Entrer en contact avec une actrice de porno ladyboy

Hier j'ai planté mon post au moment de l'envoyer, alors je vais essayer de faire simple. On peut trouver le contact (téléphone ou identifiant Line) de certains ladyboys qu'on voit dans les vidéos des sites suivants :

http://ladyboy-ladyboy.com/
http://frankstgirlsworld.com/
http://ladyboy.xxx/

Il suffit de cliquer sur models en haut puis sur la fiche du ladyboy. Par exemple, ressortons les fiches d'une ancienne copine (qui m'a coûté dans les 8000 baht à force de passer mes soirées avec elle).

http://www.ladyboy-ladyboy.com/tour/models/enjoy.html
http://www.franks-tgirlworld.com/tour/models/enjoy.html
http://www.ladyboy.xxx/tour/models/enjoy.html
Les 3 sites coïncident : il y a 2 ans, on pouvait la trouver à Charades (ex Cascades) et son numéro de téléphone est identique sur les 3 sites. Personnellement, j'avais aussi son ID Line ( Enjoy5796) mais je crois qu'elle me l'avait donné sur Thaïfriendly.

Pour les 2 premiers sites, ladyboy-ladyboy et franks-tgitlsworld :
Si on cherche à connaître les dernières sorties, il suffit de cliquer sur l'onglet latest ( un peu plus bas vers la gauche) dans Models et de sélectionner celle qui nous intéresse.
Si on connait son nom, on peut cliquer sur l'onglet name et de trouver celle qu'on recherche. On peut aussi faire une recherche par l'onglet top rated.

Pour le 3e site, ladyboy.xxx, il n'y a qu'une recherche dans l'ordre antichronologique (l'équivalent de "latest" sur les 2 autres). Il suffit alors d'aller dans l'URL et de remplacer le mot "latest" par le mot "name" suivi de la première lettre du nom qu'on recherche. PAr exemple, si je veux chercher Why citée par Bollocks dans un autre fil, je remplace "latest" par "namew" et j'obtiens ceci : http://www.ladyboy.xxx/tour/categories/models/1/namew/
De toute évidence, Why n'a jamais fait de vidéo avec ladyboy.xxx. Je clique sur la fiche de Wenat qui a attiré mon attention et j'obtiens : http://www.ladyboy.xxx/tour/models/wenat.html Wenat avait 20 ans quand elle a tourné sa première vidéo en mars 2014, elle habitait à Bangkok, travaillait au Casanova bar et pouvait être jointe au 0899744172 en 2014.

Pour faire une recherche plus rapide de Why sur les 2 premiers sites, je clique sur n'importe quel modèle puis je remplace son nom dans l'URL par Why.
http://www.ladyboy-ladyboy.com/tour/models/why.html
http://www.franks-tgirlworld.com/tour/models/why.html
Elle travaille à Cascade (Charades), mesure 1m74 et est originaire de l'Esan. Par contre, son numéro de téléphone est réservé aux membres du site (ayant payé un abonnement). Je ne vais pas plus loin.

Cette méthode a ses limites.
1) les numéros de téléphone ne sont pas mis à jour. Si elle a changé de numéro de téléphone en changeant de téléphone ou parce qu'elle a été harcelée par une bande de relous depuis l'étranger, l'information est perdue.
2) les sites ont tendance à ne presque plus publier les numéros de téléphones, réserves aux seuls membres payant un abonnement. C'est le commerce.
3) il peut y avoir un problème d'homonymie. Par exemple, je recherche Ae sur chacun des 3 sites.
Si je copie Ae dans l'URL, j'obtiens en fait Ae1, c'est à dire le premier ladyboy enregistré sous ce nom sur le site. Je fais alors une recherche par nom et me déplace sur la lettre A et j'obtiens :
http://www.ladyboy-ladyboy.com/tour/categories/models/1/name/ 12 ladyboy répondant au nom de Ae sur ladyboy-ladyboy. On est loin d'avoir les coordonnées de chacune.
http://www.franks-tgirlworld.com/tour/categories/models/1/name/ 2 ladyboys répondant au nom de Ae sur Frank's T-girls world.
http://www.ladyboy.xxx/tour/categories/models/1/namea/ 2 ladyboys répondant au nom de Ae sur ladyboy.xxx : Ae2 et Ae3. Si je supprime le 2 ou le 3, je trouve une troisième Ae : http://www.ladyboy.xxx/tour/models/ae.html qui travaillait au Pook's bar qui a fait faillite depuis plus de 3 ans à Pattaya.

C'est toujours mieux que rien et ça évite de quémander des coordonnées sur certains forums, de se faire jeter et de permettre à des coqs de forum de se faire passer pour des types avec un carnet d'adresse énorme. Au passage, vous pouvez remarquer qu'il y a beaucoup de blatinas ou brésiliennes dans le site Frank'st-girls world pour ceux qui sont intéressés.

D'autres sites promettent de communiquer les noms de leurs ladyboys à leurs membres (ayant souscrit un abonnement payant).
http://ladyboygold.com/ également propriétaire des vidéos de ladyboys fucked bareback.com
http://ladyboyguide.com/ en manque d'inspiration depuis plusieurs années avec peu de nouvelles vidéos. Les noms des modèles ne correspondent pas au nom/pseudo qu'elles ont dans leur bar ou sur leur compte de Thaifriendly.
https://helloladyboy.com/ spécialisé sur les ladyboys jeunes. A l'instar de ladyboyguide, les noms sont parfois changés et les dates sont embrouillées.
Comme le rappelle assez souvent le boss de shemalemodelstube, rien ne garantit que les numéros de téléphone ou les identifiants Line communiqués soient toujours à jour.

Enfin, un dernier petit truc. 90 ù des modèles travaillent dans des bars de Bangkok ou de Pattaya. Sachant qu'elles sont des "porn stars" (star, tu parles), elles auront tendance à demander un peu plus d'argent. Ayant été intrigué par le comportement de certaines qui semblaient ne pas avoir de difficulté à quitter leur bar pendant la basse saison mais qui avaient pleins de trucs pour réclamer des suppléments (pour prendre un taxi), j'ai compris que les bars sont de mèche avec ses rendez-vous appremment pris dans leurs dos. C'est également le cas des ladyboys de bars contactés sur Thaifriendly. EN période de vache maigre, la "mamasan" (la maquerelle) laisse partir ses brebis et exige qu'elles lui ramènent une bar fine. ça donne des ladyboys très tenaces sur le pourboire au moment de paer (sans parler de celles qui réclament un pourboire d'avance en plus du paiement d'avance).
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Mar 2018 - 21:30



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

Petite mise à jour sur Udon Thani

Dans un post ci dessus, je donnais plusieurs lieux possibles de rencontres :
- le Day and Night complex
- le Nutty Park
Ces 2 ensembles sont des petits centres "commerciaux" où on ne trouve que des bars. Les ladyboys sont mélangés aux filles de bars et il y en a sommes toutes très peu.

- au parc Nong Parjak à l’ouest du centre ville, je n'ai rien vu. Le coin ressemble aux alentours du lac du Bois de Vincenne. Le lieu a pu être intéressant dans le passé mais je déconseille d'y erdre son temps.
- le Central Plaza est un mall classique de centre ville, ainsi que le night market à proximité. Inujtile d'y chercher des ladyboys même si on peut en croiser de temps en temps. Elles viennent pour faire leur shopping, pas pour draguer.
- il n'y a rien du côté de l'hôtel Charoen










Pour mon premier soir à Udon Thani, j'ai eu qelques contacts sur Wechat. Le premier m'a demandé de passer dans son bar au Day & Night complex mais comme je n'avais pas relu mon post, je ne savais pas trop où le chercher. Le deuxième, m'a demandé de passer la rejooindre dans un hôtel que je n'ai pas trouvé. J'ai cherché à obtenir une adresse avec chacune mais j'ai épuisé la batterie de mon téléphone.

Le lendemain, j'ai eu un contact grâce à mon application Thaifriendly. J'avais téléchargé l'application sur mon téléphone et je changeais ma localité à chaque fois que je me déplaçais. ça change complètement la philosophie d'utilisation de Thaifriendly. C'était un ladyboy de bar qui l'a demandé 500 baht pour elle et 300 de barfine. Elle est venue à mon appartement. Très bonne rencontre bien que cette trans de 33 ans commeçait à perdre physiquement.

Le jour suivant, j'ai eu un contact sur Wechat. Je l'ai faite venir chez moi. Sympa mais pas plus portée sur l'argent que sur le sexe. Il s'agit du ladyboy dont j'ai posté la photo avec la jupe relevée. Je lui ai proposé de revenir me voir dans la soirée mais elle a débarqué au milieu de la nuit. Elle est restée une heure avec moi pendant que je pionçais à moitié et je lui ai donné 500 baht pour qu'elle se barre. Elle m'a contacté le mois dernier pour me demander de l'argent.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 18 Mar 2018 - 22:53



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

Petite mise à jour sur Khon Kaen

D'abord, je tiens à corriger un erreur. Khon Kaen n'est pas la plus grande ville de l'Issan, mais ça reste l'archétype de la grande ville un peu en retard en Thaïlande.

Je citais principalement un RLD au pied de l'hôtel Pullman. En fait, les bars de nuit s'étalent sur 2 rues en équerre à coté de l'hôtel. Il doit y avoir des ladybiys dans certains de ces bars mais je n'en ai pas vus. En revanche, les bars pour faire consommer les farangs tendent à fermer alors que se développent des restaurants et des discos pour la jeunesse locale, pas vraiment des lieux pour aller lever un ladyboy.





A ma grande surprise, ni Thaifriendly ni Wechat n'ont donné quelque chose d'intéressant non plus (à croire que Khon Kaen est vraiment la ville arriérée que certains veulent décrire). Ne parlons pas non plus du mall Central Plaza, c'est un beau centre commercial, mais pas un lieu de drague. Las asiatiques sont pudiques en dehors des RLD.
Par contre on trouve de bons hôtels à des prix très bas (moins de 15 €).


En alland voir le quartier de l'hôtel Pullman, j'ai croisé une trans locale assez sexy qui rentrait chez elle sur son scooter (Pam). Je l'ai vue faire demi tour et elle est venue me voir. On a eu une première nuit assez sauvage. Elle a essayé de se faire pénétrer sans préservatif et elle m'a laissé plusieurs traces de morsures et de suçons dans le cou. Le lendemain, je lui ai envoyé un texto (en Thaï) pour lui dire que je ne voulais plus la voir.

Dans l'après midi et en soirée j'ai visité le RLD autour de l'hôtel pullman et je n'ai rien trouvé d'extraordinaire. alors que je retournais à mon hôtel, j'ai reçu un appel de Pam qui me donnait rendez-vous là bas. Je l'ai trouvée habillée comme si elle allait au mariage de sa soeur. Elle avait un téléphone tellement vieux que mon texto avait été brouillé, alors elle s'était précipitée en quittant son boulot. Je lui ai montré mon texto.
Elle m'a fait le coup du chien battu et nous avons passé une deuxième nuit ensemble. Quand j'ai quitté Khon Kaen, elle n'avait pas compris que je m'en allais. Elle m'a téléphoné alors que j'étais dans une autre ville, puis elle m'a rappelé plusieurs fois. Un soir, elle pleurait au téléphone que je lui manquais. J'ai eu la faiblesse de l'appeler depuis la France pour le nouvel an. Elle me téléphone une fois par mois pour me parler à moitié en Thaï et à moitié en anglais.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 13 Avr 2018 - 20:42



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

Hat Yai

Les voyages sont formellement déconseillés par le Ministère des Affaires étrangères français dans ces régions où l’état d’urgence a été décrété : provinces de Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla. Les bombes ont tué près de 7000 personnes depuis 2004. Néanmoins, la situation semblait s'être calmée un petit peu fin 2017 et comme l'indiquait un expatrié anglais dans son blog, c'est une question de malchance. On peut tout autant être pris dans un attentat à Londres ou à Paris. Alors, j'y suis allé (en train depuis Bangkok, c'est long mais confortable).





J'ai trouvé une ville moyenne assoupie sous le soleil tropical. J'avais lu des posts sur un centre ville grouillant de filles, de salons de massages coquins et de ladyboys la nuit. J'ai trouvé un centre ville assez calme. La plupart des bars ou discos dont j'avais l'adresse avaient fermé.
Tard le soir, il n'y a plus que des salons de massage thaïlandais où une clientèle de touristes malaisiens se font massr les pieds. Ce sont des musulmans sympatiques mais assez coincés. J'ai également croisé une patrouille anti-terroriste dans les rues après minuit : 6 militaires sont stationnés à un carrefour. ça fait moins que les patrouilles de l'opération sentinelle en France à l'aéroport, pas de quoi fouetter un âne.
On croise également quelques groupes de filles qui tapinent après minuit mais pas de ladyboy.


J'ai commencé à jouer du Wechat.
J'ai trouvé un ladyboy de 31 ans le premier soir. 1200 baht pour une heure et demie à l'hôtel. Elle est un peu grasse, ses photos commencent à dater et malgré ses afforts, je sens bien qu'elle n'aime ps trop baiser. PAr contre, le social time était intéressant. Cette thaïlandaise a vécu en Malaisie et à Singapour avec des jobs de vendeuse sans se prostituer. Elle s'y est mise sur le tard (et ça se voit). Pas de photo.

Le lendemain, j'en ai trouvé une plus amicale et sexy. Elle m'a dit travailler au cabaret local. On a passé un bon moment l'après midi et avons décidé de nous retrouver au cabaret. Lorsque j'y suis allé, je ne l'ai pas vue. Elle m'a dit m'avoir attendu chez elle puis m'a raconté que sa patronne l'avait suspendue au cabaret. Quand, ce n'est pas clair, il ne vaut mieux pas chercher à démêler le vrai avec un ladyboy. Elle était cool à part ça . (1000 B)





Je suis aller jeter un oeil au cabaret à Hansa Plaza. Je n'avais pas le bon horaire et suis arrivé vers la fin du spectacle. Apparemment, la fréquention diminue et il n'y a plus qu'une représentation assez tôt en soirée. Alors que je quittais le quartier, 2 ladyboys (dont une performeuse du cabaret) sont venues me proposer de me ramener en scooter mais j'ai décliné (j'ai peut-être eu tort.




En rentrant, j'ai été jeter un oeil dans une rue à proximité de la gare où tapinent des ladyboys de rue. Elles ont entre 30 et 40 ans et une seule me semblait abordable. Elle m'a proposé une pipe pour 200 bahts. J'avais encore mon portefeuille et des affaires dans les poches alors, j'ai joué la carte de la sécurité. Les 2 ladyboys que j'avais rencontrées à mon hôtel m'avaient mis en garde sur la dangerosité des ladyboys de la gare. Ce seraient des pickpockets et lorsqu'on les invite dans sa chambre d'hôtel, elles ne se priveraient pas pour fouiller la chambre et chaparder ce qu'elles peuvent. Jaurais bien tenté la fellation rapide mais je voulais avoir sécurisé la sitiation au préalable.

J'ai préféré rentrer à mon hôtel où ma (supposée) danseuse de cabaret est venue me rejoindre pour passer la moitié de la nuit pour 1000 bahts.


Il y avait peut-être d'autres trucs à explorer mais j'ai préféré retourner dans la zone touristique (vers la mer d'Andaman). Hat Yaï été plus intéressante il y a une quinzaine d'années. J'aurais peut-être dû trouver le temps d'explorer un peu plus. Un blog écrit dans les années 2000 disait que le maire de la ville avait décidé de nettoyer la ville. Apparemment, c'est fait.
Si j'avais eu plus de temps, j'aurais peut-être également poussé jusqu'à Nipha Thani, une bourgade 30 km plus au sud où se sont peut-être déplacés les établissements de nuit.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
biboploveHors ligne
Sujet du message:   MessagePosté le: 14 Avr 2018 - 12:31



Inscrit le: 12 Jn 2015
Messages: 460

Statut: Hors ligne
J'ai trouvé une ville moyenne assoupie sous le soleil tropical

Il y a du style, là !

Au passage, bravo pour ces topos.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Répondre en citant Revenir en haut
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 15 Avr 2018 - 19:24



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

Merci du compliment.


Maintenant, quelques infos sur Krabi et sa région.



Krabi

Krabi est une ville très prisée des français et de certains touristes qui veulent éviter le faste de Phuket. C'est aussi un point d'accès à Koh Lanta. J'y avais été il y a plus de 4 ans accompagné d'un ladyboy travaillant à Phuket.




Cette fois-ci (bovembre 2017), j'y suis arrivé en célibataire. J'ai d'abord visité un petit RLD très excentré à proximité de la gare routière que j'avais localisé 4 ans auparavant. Il n'y a rien qui n'ait retenu mon attention à part quelques bars avec des vieux néons repeints et des filles qui ne s'attendent pas à voir des clients. Orage tropical oblige, j'ai préféré retourner à proximité de mon hôtel au centre ville.
Avec un peu de chance, j'espérais trouver Longmint dans Wechat (car la fameuse LongMint est de Krabi), mais Wechat ne m'a donné aucun contact. Finalement, c'est un ladyboy de Bangkok qui a répondu sur l'appli Thaifriendly. Physiquement, elle était pas mal mais sans plus. Au lit, elle était supérieure à la moyenne. Seule bémol : pour elle, 1000 baht c'était pour une heure, pas plus. Une fois terminé, elle m'a graifié d'un symptique social time mais a répondu au téléphone en m'expliquant que c'était sa "boutique" qui appelait. J'ai essayé de lui faire dire que c'était une boutique de massage. Pas du tout, elle a essayé de me faire gober que c'était un mac et sur le coup, je l'ai gobé, ce qui m'a mis mal à l'aise.
Je ne suis pas resté à Krabi, j'ai pris la bateau pour Koh Phi Phi.



Koh Phi Phi

Koh Phi Phi est une île ou plutôt un archipel très touristique connue pour ses images du tsunami de 2004 balayant la lagune avec 2 plages. Aujourd'hui, c'est un lieu hautement touristique sur le point de devenir plus cher que Phuket. J'ai lu récemment que des restrictions allaient contingenter l'accès à certaines îles (Koh Phi Phi Ley et Maya bay). Je pourrais en torcher des pages sur cet endroit que j'aime bien, mais je ne tiens pas à écrire un guide touristique.







Avec ou sans ladyboy, si vous passez par là-bas allez y séjourner quelques jours. Il y a du bon et du moins bon et il faut se dépêcher car l'industrie du tourisme est en train de remodeler l'île. La première fois que je m'y suis rendu, j'étais avec un ladyboy travaillant à Phuket. Je pensais en trouver une à Krabi, mais ça ne s'est pas fait.
Il y a bien une dizaine de ladyboys vivant sur l'île mais elles ne recherchent pas la compagnie des farangs. Il y en a 2 qui sont vendeuses de rue. Si on a du culot, on peut essayer de les aborder, mais je n'en ai pas eu envie.



Ao Nang

Ao Nang est une ville touristqiue située à moins de 10 km de Krabi. C'est une station très fréquentée et le touriste y est souvent pris pour un pigeon.
Avant de quitter Krabi, j'avais eu un contact sur Tinder avec Bell, une ancienne fille de bar de Bangkok. Sitôt arrivé à Ao Nang, elle était pressée de me rencontrer. Elle m'a demandé 2000 baht et je lui en ai prposé 1500. Pressée d'arriver mais également pressée de repartir. Je me suis dit que j'aurais dû me méfier avec un ladyboy de bar de Bangkok. C'était dans l'après midi et elle devait aller travailler au cabaret local en soirée (elle aurait pu passer me voir après).
Le soir, je me suis rendu dans groupement de bars le RCA entertainment complex. J'ai bien vu un bar avec des ladyboys, mais celles que j'ai vu étaient vieilles et maquillées à coup de pots de peinture. J'ai passé un moment avec une fille que je soupçonnais être un ladyboy. C'était une vraie fille qui venait de l'Isan (Nord Est de la Thailande, province d'où proviennet beaucoup de ladyboys), c'est sans doute la raison pour laquelle j'ai pensé qu'elle pouvait en être un.

Le lendemain, j'ai branché un ladyboy sur Thaifriendly (son profil n'existe plus sur la région). Elle travaillait comme chef cuisinier dans un grand hotel. On s'est rencontrés dans un bar près du Central Point. Elle avait quelques chouettes photos d'elle à la plage. Mais elle était grande (plus de 1m80), complexée par ses cicatrices d'acnée sur le visage et son manque d'expérience. Elle ne m'a pas fait envie.
Elle était à peine partie que j'ai croisé PalmMee un trans opérée du cabaret local. Elle m'a proposé de passer 3 heures chez elle pour 2000 baht. J'aurais du me méfier d'un prix intéressant comme celui-ci. Nous nous sommes rendus dans un petit pavillon presque un bungalow où nous avons commencé à flirter. J'aurais dû me méfier lorsqu'elle ma demandé son argent d'avance. Ce n'est pas vraiment les usages en Thaïlande. Lorsqu'elle m'a proposé de prendre une douche, j'ai bien surveillé mon portefeuille. A mon retour, elle m'a demandé si sa coloc qui attendait dehors sous la pluie pouvait et j'ai accepté. Elle a alors fait rentrer un monstre de 90 kg. Rapidement, elle a reçu un coup de téléphone et m'a dit que sa patronne avait eu un accident de voiture et qu'elle devait y aller, me laissant seule avac le monstre. Kim, m'a tenu la grappe pendant une heure en me disant que sa copine allait revenir, puis elle m'a dit de me barrer et a menacé d'appeler la police. Elle a même cru me faire craquer en me "révélant" qu'elle n'était pas uen femme (lol). C'est moi qui ai appelé la police. La dame qui a répondu a négocié avec Kim pour qu'elle me rembourse. ça m'a pris encore 2 heures de patience mais j'y suis arrivé (et je passe les détails).

Kim a voulu me déposer à mon hôtel mais je ne voulais pas qu'elle sache où c'était. Il était 4 heures du matin. En rentrant à pied, je suis repassé devant le Central Point. Je me suis fait aborder par un ladyboy mince dans une robe moulante rouge et maquillée comme une pute. On a conclu à un ST pour 1000 baht au nez et à la barbe des touristes qui tournaient en rond à la recherche de vraies filles. J'ai pu peloter cette beauté pendant qu'elle conduisait le scooter. Elle avait environ 35 ans et des mèches articielles pour compenser l'absence de cheveux longs. Une fois dans la chambre, elle a commencé à faire la mijaurée et je n'étais pas de bonne humeur. Je lui ai donné 100 bahts pour qu'elle se casse (un taxi m'aurait coûté 200 pour me ramener chez moi).

Le dernier soir, j'ai décidé de ne pas chercher de ladyboy. J'ai cherché un salon de massage à 200 baht, ce qui est déjà difficile à trouver à Ao Nang. La patronne à l'entrée était un ladyboy. Elle m'a affecté à une massuse qui était aussi un ladyboy, Sue. La suite je l'ai déjà racontée alors que j'étais encore en Thailande ( "Pain ? A little bit").
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 22 Avr 2018 - 20:29



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

Bangkok

L'an dernier, rien de vraiment nouveau à Bangkok à part l'ouverture du Why not bar à Bangkok (dont j'avais donné l'adresse). Avant de partir en province, je suis allé dans un gogo par à Silom le KC3. Grosse erreur. Beaucoup de jolies danseuses à la chair fraiche si bien que j'ai craqué et j'ai décidé d'en sortir une. Mon hôtel était miteux alors, j'ai négocié une chambre au dessus du bar. De prime abord, on m'a demandé 2000 pour le ladyboy, 600 pour le bar fine et 600 pour la chambre, et j'ai obtenu le tout pour 3000. Pour faire cours, dans la chambre, bon début en préliminaires puis plus rien. Elle était tellement fraiche, qu'il n'y avait pas moyen de la pénétrer. Soit je la forçais et la défonçais au risque de la faire saigner, soit je la jouais plus cool. J'ai préféré lui imposer de rester les 2 heures imparties mais c'est frustrant. J'ai pas eu envie de taper l'esclandre avec la mamasan une ancienne de Patong, ex copine d'une ex. Après tout, j'ai fait de bonnes affaires les jours suivants.

De retour à Bangkok, pas moyen de descendre les prix en dessous de 2000 baht. J'ai trainé dans plusieurs mall en faisant jouer du Wechat. La grande nouveauté est que j'ai eu pas de touches grâce à Wechat dès 10 heures du matin. Mais quand je m'y suis mis sérieusement en fin d'après-midi, je n'ai eu que des prix plancher à 2000. C'était la même chose avec les freelanceuses croisées devant Nana plaza et dans Sukhumvit. A ce prix là, on n'est même pas certain d'avoir de la qualité.

Pour ma dernière nuit à quelques km au sud de Bangkok, j'ai branché une employée d'assurance sur Thaifriendly. ça m'a également coûté 2000. La rencontre était intéressante. Elle n'était pas chrono et était aussi bonne qu'un ladyboy de bar au lit. On a passé un peu de temps à faire connaissance. Elle a eu un boyfriend français pendant plusieurs années mais a fini par rompre. Elle ne le voyais que 3 fois par an (lol). Tant qu'elle est dispo, ça fait toujours uen copine à qui rendre visite quand je passerai du coté de Rama 3 (et ça ma coutera 2000 baht.











Pattaya

Pattaya reste le meilleur endroit pour trouver des ladyboys, disons pour faire mouche à tous les coups. Je n'y suis pas passé alors je ne peux pas dire. Par contre, je lis de plus en plus d'EV négatives. Les types se plaignent que les filles de bar cherchent à leur faire cracher des rallonges, ne sont pas sympa, voire dans certains cas, se barrent avec leurs copines au lieu d'aller à l'hôtel avec le type qui a payé une barfine. Il semblerait également que les ladyboys de Walking street soient devenues hors de prix, certaines allant jusqu'à demander 5000 baht. Elles doivent énormément jouer sur l'effet d'inexpérience du pigeon qui se promène dans WS. On doit encore pouvoir trouver des ladyboys à 1000 baht un peu partout à condition de ne pas sauter sur la première beauté venue. A suivre.


Phuket

Beaucoup de choses changent à Phuket. Je me suis arrêté à Koh Phi et j'ai préféré explorer la région de Krabi, histoire de rééquilibrer car 2 ans auparavant, j'étais resté à Phuket à fainéanter et je n'avais pas poussé jusqu'à Krabi.

Beaucoup de clients sont affectés par la fermeture du dernier bar à Patong. Ce n'était pourtant pas une grosse perte, mais le pire était déjà arrivé avec la destruction de soi crocodile et ses multiples petits bars. Du coup, il ne reste plus que les ladyboys en freelance sur Bangla road le soir ou les rencontres sur Thaifriendly (ou Wechat) mais également quelques ladyboys travaillant dans les bars au milieu des filles. Pour les habitués des bars, Patong est une ville morte. Pour les autres, Patong reste Patong.

Il reste d'autres localités à visiter. Selon un brésilien, à Rawai, les ladyboys cherchent des clients autour du Laguna complex, d'autres travaillent dans les bars à l'intérieur, et sont parfois autorisés à aller dans la discothèque Laguna.

Il y a également un petit bar à ladyboys à Kata avec 4 ladyboys. ça ne fait pas beaucoup, mais coté clients il y a moins de concurrence qu'à Pattaya. Les prix sont au niveau de ceux de Pattaya. Ce bar aurait également l'avantage d'attirer des ladyboys de passage.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 08 Mai 2018 - 16:29



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

Quelques vidéos sur youtube


Hier, j'ai regardé quelques vidéos sur youtube.

La première est celle d'un type qui a filmé ses visites dans 3 bars de soi Buakaow à Pattaya : Pooks bar, Fantasy lounge et Nid Cha bar. Ambiance dans ces bars assez réputés de Pattaya.


La deuxième est un tour de Nana Plaza (Bangkok). Dommage que la prise de vue ait été interrompue par un type faisant la sécurité à l'entrée du DC-10 apparemment. Je trouve la place assez bien filmée et intéressante pour qualqu'un qui ne connait pas.


La dernière est un peu plus confuse. Elle commence à l'intersection de Sukhumvit et soi 3, se poursuit dans soi 4 puis dans Nana Plaza. Elle complète bien la précédente. (Par contre le type est un crétin transphobe. Le ladyboy ne lui dit pas "I go sucking" mais "I good sucking", ce qui est un argument d'accroche courant des ladyboys dans ces quartiers).
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Août 2018 - 18:22



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

Suite à la fermeture de hostingpics.com que j'avais utilisé pour écrire mes premiers posts, je poste quelques images que j'avais déjà postées. Je ne vais pas reposter certaines photos, quelques unes sont personnelles et j'ai emprunté quelques autres sur le web. J'ai récupéré voire mis à jour certaines cartes ou plans afin de mieux orienter ceux qui découvrent la Thaïlande.



Carte de Thaïlande







Il y a des ladyboys presque partout en Thaïlande, notamment dans le Nord est (Issan).
3 grands endroits à retenir : Pattaya, Bangkok et Phuket.
3 autres endroits : Koh Samui, Chiang Mai et Koh Chang




A propos de Phuket









Il semblerait que depuis la fermeture des bars à ladyboys, il soit devenu plus difficile d'en trouver à Patong. On en trouve toujours à la recherche de clients à Bangla Road ou en utilisant des applications telles que Thaifriendly, Badoo ou Wechat.

Il semblerait qu'on trouve assez facilement des ladyboys à Rawai Beach, une localité à une demi heure de voiture de Patong. Les ladyboys travaillent dans des bars (mélangés avec des filles) ou par les applications de rencontres.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
Samutprakan
Sujet du message:   MessagePosté le: 05 Août 2018 - 18:46



Inscrit le: 30 Mar 2017
Messages: 1511

A propos de Bangkok








Ouvrir les images dans un nouvel onglet pour pouvoir les zoomer







3 lieux à retenir :
Phat Pong soi 2 (Silom) et soi 1. Plus vieux RLD de Bangkok, en perte de vitesse
Nana Plaza (NEP = Nana Plaza Entertainment Center) dans soi 4 Sukhumvit.
Soi Cow Boy entre ASok Mountain Road (soi 21) et Soi 23 Sukhumvit

Il y a d'autres places à visiter pour un punter, mais ce sont celles où on peut trouver le plus de ladyboys dans les bars. L'endroit où on voit le plus d'indépendantes se situe sur Sukhumvit Road entre Nana Plaza et Terminal 21 (à coté d'Asok mountain Road).

Pour info : il faut 45 minutes à pieds de Silom à Nana Plaza mais il vaut mieux prendre un skytrain en environ 20 minutes de Nana Plaza à soi Cow Boy (en marchant vite), mais il vaut mieux prendre son temps et s'arrêter de temps en temps sur ce tronçon.



A propos de Nana Plaza

Je republie les plans modifiés des 3 étages de Nana Plaza. J'ai trouvé ces plans dans le site "officiel" de NEP : http://nanaplazabkk.com/







Ouvrir les images dans un nouvel onglet pour pouvoir les zoomer






Ouvrir les images dans un nouvel onglet pour pouvoir les zoomer






J'ai aussi surligné les hôtels. Il s'agit de "short time hotels" où on peut louer une chambre pour un "short time". Pas question d'y passer la nuit surtout pour y dormir.
Attention à l'arnaque au short time hotel : on paie une barfine pour disposer d'un ladyboy pendant une heure et demie et arrivé à l'hôtel, on est informé que ça ferme dans 45 minutes ou une demie heure.
 
 Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail.  
Répondre en citant Revenir en haut
Montrer les messages depuis:     
Sauter vers:  
Toutes les heures sont au format GMT
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent Version imprimable Se connecter pour vérifier ses messages privés Voir le sujet suivant
Motorisé par PNphpBB2 © 2003-2007 The PNphpBB Group
Auteurs
Sponsoring
Liste des sponsorings
Online Users
 
Nom jaune = Escorte
Bewareofd
HelenaJoha...
Ledutch
marcellama...
olidar
parisetail...
ruben
saraleffa


vous n'êtes pas connecté
Il y a 4 visiteurs et 8 membres en ligne
Super site
Question / Frage

Achèteriez vous des DVD Trans à 15 EUR chez trans-girls.com ?

  • Oui
  • Non - pas intéressé
  • Non - trop cher

[ Résultats | Sondages ]

Votes : 895
Commentaires : 0